Accueil / Escales / Valence

Valence

Valence

« Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie !
N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers
Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?
Mon bras, qu’avec respect toute l’Espagne admire,
Mon bras, qui tant de fois a sauvé cet empire,
Tant de fois affermi le trône de son roi,
Trahit donc ma querelle, et ne fait rien pour moi ? »

« Rodrigue, as-tu du cœur ? »

« Va, cours, vole, et nous venge. »

« Je suis jeune, il est vrai, mais aux âmes bien nées,
La valeur n’attend point le nombre des années. »

« A vaincre sans péril on triomphe sans gloire. »

« Nous partîmes cinq cents, mais par un prompt renfort,
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port
Tant, à nous voir marcher avec un tel visage,
Les plus épouvantés reprenaient de courage. »

Le Cid – Pierre Corneille

Valence, c’est la ville d’un certain Rodrigo Diaz de Vivar. Ce n’est pas sous ce nom qu’il entrera dans l’histoire mais celui du Cid.

Depuis le XIIe siècle avec le long poème épique El Cantar de mio Cid, jusqu’à la pièce de Corneille, le Cid est apparu comme un héros, le pourfendeur des arabes, le champion de la Reconquête. Mais si c’est bien à force de combats, de victoires qu’il a acquis son surnom, c’est également en se mettant au service du plus offrant qu’il a fait sa fortune.

Le Cid, celui qui ne transigeait pas avec l’honneur, le héros de Corneille n’était rien d’autre qu’un mercenaire. De Sanche II de Castille à Alphonse VI, les deux frères ennemis qu’il servira tour à tour, des espagnols aux almoravides, des chrétiens aux musulmans, le Cid mettra son épée au service de tous les camps, de tous les partis, au plus offrant.

Alors si Rodrigue avait du cœur, il avait également un portefeuille.

Valence, c’est aussi le fleuve Turia, dont l’embouchure se trouve à Valence. Il a toujours connu des crues et provoqué des inondations. En 1957, la rivière traversant le pays valencien sort de son lit, c’est la Gran riada de Valencia, qui provoque de nombreuses victimes et dégâts matériels.

A l’époque, il est alors décidé de dévier le cours du fleuve et dans un premier temps de le transformer en une autoroute fort pratique pour traverser la ville. Ce projet heureusement abandonné sous la pression populaire, c’est finalement le Jardin du Turia qui est inauguré en 1986.

C’est une immense coulée verte enjambée par une vingtaine de ponts, à la végétation luxuriante grâce aux alluvions du sol. Sa diversité d’arbres, de plantes et de paysages, sa situation encaissée qui isolent des bruits de la circulation, ses berges riches en monuments, musées et édifices culturels anciens et modernes, ses nombreux espaces de loisirs et de sports, font du Jardin du Turia, un lieu de promenade privilégié et exceptionnel au plein cœur de la ville, que cela soit pour les marcheurs, les rollers ou les cyclistes.

Valence s’est construite avec l’histoire. Elle a accumulé un patrimoine architectural exceptionnel
Tour à tour romaine, arabe et chrétienne, Valence a su conservé les vestiges et les styles de chaque époque, sachant incorporer le Moyen âge, l’art Roman, l’art Gothique, la Renaissance, le Baroque, l’Art nouveau, l’Art Deco, et les œuvres plus contemporaines.

C’est le mercado central, tout en poutrelles métalliques que vient couronner une verrière, la cathédrale et ses influence multiples, les églises ornementées au baroque le plus extravagant, la remarquable gare du Nord au style Art Nouveau, l’hôtel de ville, la poste et son incroyable verrière toute de légèreté, le cinéma du Rialto et sa façade Art Deco toute de verticalité, la banco valencia enrobée en rose et crème, les arènes, et puis la Lonja de los mercaderes, ancienne bourse de la soie, un château médiéval sorti d’un conte de fées, avec des remparts, une tour, des fenêtres exiguës, des gargouilles et des ornements gothiques qui dévoile à l’intérieur, un espace aérien mis en lumière par de nombreuses fenêtres et une splendeur d’enfilades d’élégantes colonnes torsadées qui soulèvent les voûtes au firmament.

 

consultez également

La Vanille des Iles sous le Vent

L’un des plus précieux trésors de la Polynésie, la vanille de Tahiti, s’apparente à une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *